Galerie

Quels agents de joueurs pour demain ? (2/2)

Avoir la licence d’agents sportifs, c’est bien beau, mais que fait-on ensuite ? Hugo Zeitoun vous donne quelques pistes…

Êtes-vous reconnu par des organismes comme la FFF, la FIFA, le CNOSF ou bien les clubs professionnels ?

Malgré une tentative stérile de pourparlers avec la FFF , aucune accréditation n’est à l’ordre du jour, ce qui est pourrait pour le moment être considéré comme un point faible. La première des raisons est l’immobilisme institutionnel dès lors qu’il s’agit d’encadrer la profession d’agent sportif. Plus d’agents sur le marché c’est moins d’affaires, de coup à jouer pour les dinosaures en place. Notez cependant que nous sommes reconnus et soutenus dans notre démarche par l’UNFP,  l’Union Nationale des Footballeurs Professionnels qui s’est montrée très emballée par la démarche et que nous avons déjà en place de nombreux partenariats (The Ultimate Player,  la société de Ludovic Giuly ou Fonds Marc-Vivien Foé), ce qui montre bien que de nombreux acteurs du monde du football croient en cette école. Avec le temps peut être que ces institutions nous soutiendront.

En moyenne, vous avez des promotions de combien d’élèves jusqu’à présent ?

Nous nous en tenons à des promotions de 40 élèves par classe. On estime que, dépassé ce nombre d’élèves, il ne peut y avoir d’assimilation fructueuse sur le plan pédagogique.

Comment se passe l’après-licence : lorsque l’élève est diplômé, l’accompagnez-vous ensuite ? Avez-vous des chemins à proposer, des réseaux à l’élève qui a réussit à l’examen ? Car, une fois diplômé, il doit s’insérer dans un milieu déjà bien fourni…

Vous l’avez compris, l’objectif de l’école est de moraliser la profession d’agent sportif. Il ne peut y avoir d’assainissement de la profession si l’on intronise pas sur le marché des agents qualifiés. Pour que l’agent puisse en post-formation s’assurer de mener à bien l’après-licence, la première des choses est de mettre entre les mains de l’aspirant agent tout au long de la formation un portefeuille de partenaires fiables sérieux, recommandables et donc recommandés par l’EAJF avec lequel ce dernier pourra collaborer en sortant de l’école.  Ainsi nous avons des partenariats avec de nombreuses sociétés présentes au premier plan dans le football professionnel. Comme la société de conciergerie The Ultimate Player qui gère les besoins quotidiens et envies plus exceptionnelles des plus grands sportifs, dont beaucoup de joueurs professionnels des grands championnats étrangers et de Ligue 1. Ou bien les sociétés partenaires de l’UNFP prodiguant des conseils en matière d’assurances, de gestion de patrimoine, de fiscalité et de reconversion professionnelle. Ainsi son portefeuille de collaborateur pré-constitué via l’école, l’agent une fois sa licence obtenue pourra travailler en toute sérénité et offrir a son joueur ce qu’il se fait de mieux en matière de services.

Y’a-t-il, par exemple, des passerelles avec le PSG du fait de votre proximité au moins géographique ?

Les cours sont au Parc des Princes, la direction du PSG est au Parc des Princes. Le reste n’est qu’une affaire d’habileté. Aucun partenariat formel sur un plan sportif n’est établi avec le PSG malgré notre proximité dans un souci de préserver l’éthique des deux parties qui ne peuvent pour des raisons de conflit d’intérêt passer de partenariat. Un club de football qui forme des joueurs une école qui forme des agents travaillant ensemble main dans la main, cela s’avérait peu moral.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s