Galerie

Marbella football center, le paradis de Montpellier (et bien d’autres)

« Le stage avec Montpellier s’est très bien passé, ils sont vraiments gentils et bien éduqués » confie Andrès Roldan, co-fondateur de la société Football Impact en compagnie de Enrique Pérez Serichol. Le compliment fait plaisir à entendre par les temps qui courent et le club héraultais, qui vient pour la seconde année, devrait rempiler en janvier prochain. Gros plan sur le centre d’entraînement de Marbella, qui ne connaît pas l’hiver et accueille en moyenne 8 équipes par semaine entre décembre et janvier.

A la base, deux amis : Andrès, qui vient du monde du foot (agent de joueurs notamment) et Enrique, issu du milieu du tourisme, décident de reprendre en 2000 l’activité du Marbella football center, complexe constitué de 3 terrains de foot à 11, 3 terrains de foot à 7, 3 terrains de foot à 5 et … de terrains de tennis-ballon. Bien pensé, tant l’exercice est apprécié des joueurs. Salle de muscu, saunas, salle de massages, musée, cafétéria et salle de presse complètent le décor. Le concept est d’offrir des séjours clés en main aux équipes où elles sont prises en charges dès qu’elles posent le pied sur le tarmac de l’aéroport de Malaga, distant de Marbella de 45 minutes. Enrique se charge de synchroniser le tout, de trouver des deals avec les nombreux hôtels de luxe environnant et de faire en sorte que les invités se sentent comme à la maison. « 70% des équipes reviennent l’année suivante, confie-t-il. C’est plutôt bon signe ». En effet.

Quel est le coût de ces séjours haut de gamme ? « Cela dépend des hôtels choisis. Montpellier, par exemple, a choisi le Crowne Plaza (à Estepona). En moyenne, c’est 100 € par jour et par personne. » Faisons un rapide calcul sachant que staff et joueurs représentent au moins 30 personnes (Loulou Nicollin ne s’y est pas déplacé), un stage de 5 jours revient à environ à 15 000 € pour le club. Une bonne rentrée d’argent pour Football Impact a priori… «  On ne gagne pas beaucoup d’argent sur ces stages, on vivote » nous lâche Enrique, qui n’a visiblement pas envie d’en dire davantage… Il faut dire que rien qu’au niveau de l’entretien des locaux et surtout des pelouses, l’investissement est énorme. Au total, 17 personnes travaillent pour Football Impact, qui gère aussi deux autres lieux d’entraînement à Cadiz (qui accueille Kaiserslautern en ce moment par exemple) et Campoamor (Alicante) où va notamment débarquer l ‘Anzhi Makhachkala de Samuel Eto’o. L’an passé, 84 équipes ont passé l’hiver au chaud chez Andrès et Enrique, au moins autant sont attendues cette saison. La dernière en date est l’équipe chinoise de Guangzhou, championne en titre, et qui viendra passer 3 semaines à Marbella en février, soit le séjour le plus long de l’histoire du Marbella football center !

Mais, la plus grosse rentrée d’argent et l’aspect sur lequel la société va insister dans le futur, ce sont l’organisation de rencontres amicales et de tournois télévisés et que l’agence Sportfive est chargée de commercialiser. Par exemple, la rencontre amicale entre Bruges et Hambourg dimanche dernier a été diffusée sur Eurosport 2, Sport 1 (chaîne allemande) et Eurosport Asia. Deux tournois seront organisés fin janvier et début février nommés la Marbella Cup et la Football Impact Cup. Sans oublier un charmant Maroc-Grasshoppers samedi prochain au stade municipal de Marbella. Car les hommes d’Eric Gerets ont rejoint Marbella, via Algeciras en bâteau dimanche, pour passer les 10 prochains jours à préparer la CAN et le derby contre la Tunisie d’entrée de compétition !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s