Galerie

Malaga, futur Grand ou feu de paille ?

Cinquièmes, ex-aequo avec Levante et à seulement 3 points du podium, Malaga est petit-à-petit en train de traduire son statut de nouveau riche au classement de la Liga. Tout n’a pas été simple pour les hommes de Pellegrini dans une saison qui confirme, si c’était encore nécessaire, que les résultats ne s’achètent toujours pas en football.

Détenu depuis juin 2010 par le cheikh Abdullah Bin Nasser Al-Thani de la famille royale qatarie, proche de Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG, Malaga est en train de grandir dans le sillage d’un recrutement ambitieux cet été (Cazorla, Joaquin, Demichelis, Toulalan,…) et environ 60 millions d’euros investis.

Nous étions à La Rosaleda jeudi soir pour le match contre le Rayo Vallecano (4-2). Alors, Malaga ça vaut quoi ?

Dans les buts : peut faire mieux

L’Argentin Willy Caballero (30 ans) n’est pas hyper rassurant, concédant notamment un pénalty stupide face à Diego Costa. Le recrutement de Kameni cet hiver n’est pas fait pour le rassurer et le Camerounais ne devrait pas être loin d’un poste de titulaire le mois d’août venu.

En défense : c’est plus tout jeune !

Mathijsen (32 ans en avril), Weligton (32 ans), Demichelis (31 ans) : l’axe central est certainement à rajeunir cet été bien que ces éléments, principalement Weligton, capitaine du club, remplissent leur mission cette année. Sur les côtes, Montreal, à gauche et acheté 6 millions à Osasuna, s’est imposé après de premiers mois compliqués et Abel Gomez et Sergio Sanchez alternent dans le couloir droit. Pas d’inquiétude au sujet des latéraux.

Au milieu : petits et techniques 

Santi Cazorla et Isco à l’animation, Toulalan (Ou Demichelis) à la récupération, Joaquin et Eliseu dans les couloirs, la formule est intéressante notamment les deux meneurs de poche. Petit bémol: le manque de puissance dans le coeur du jeu qui ne pardonnera pas face aux grandes équipes.

Devant : Rondon, au-delà des attentes !

On attendait Van Nistelrooy mais c’est bien Rondon l’attaquant vedette de Malaga. L’équipe est articulée autour Vénézuélien de sorte à ce qu’il soit à la conclusion des actions collectives. 14 réalisations en championnat la saison passée, 9 pour le moment en 2011-2012, force est de constater que, malgré quelques problèmes de finitions, l’avant-centre de 22 ans est en train de se faire une place parmi les meilleurs attaquants de la Liga. Il a des airs du Colombien Victor Bonilla lors de sa meilleure époque au TFC.

Quelle marge de progression ?

En Espagne, l’Atletico Madrid et l’Athletic Bilbao sont pour le moment mieux armés que les Andalous dans le jeu mais comme les Madrilènes ont pris du retard sous l’ère Manzano et que les Basques sacrifient le championnat pour l’Europa League, la course à la Ligue des Champions est ouverte. Levante et le Valence actuel n’ont pas plus d’arguments que les Malagueños. Les voyants sont donc au vert et un Malaga-Paris en Ligue des Champions est tout-à-fait probable dès la fin de l’année… A regarder entre potes !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s