Galerie

EXCLU : la nouvelle vie d’Henrik Larsson

Le mythique striker des Celtics Glasgow, de Barcelone et de Manchester United entre autres, s’est lancé il y a 3 ans dans une carrière d’entraîneur chez lui en Suède avec le club de Landskrona, qu’il tente de faire monter dans l’élite suédoise. Henrik Larsson (40 ans) nous présente sa nouvelle vie et revient sur ses plus belles heures de footballeurs.

C Mon Foot : Comment se passe votre « deuxième vie », celle dans la peau de l’entraîneur ?

Henrik Larsson : Très bien, je suis à la tête de Lansdskrona où j’entame ma troisième saison. Le travail est très intéressant et j’apprends tous les jours, car il y a pas mal de choses auxquelles on ne pense pas lorsqu’on est joueurs. Ce n’est plus venir à l’entraînement pour 2 heures et rentrer chez soi. Il faut tout préparer, c’est du 24/24 dorénavant !

Vous avez toujours souhaité devenir coach ?

L’idée m’est venue quand j’ai eu 30 ans. Lorsque vous prenez de l’expérience, vous comprenez de mieux en mieux le football. Quand votre carrière s’approche de la fin, vous voulez rendre au football ce qu’il vous a donné. C’est ce que j’essaie de faire avec le football suédois.

Quel est le style de jeu de votre équipe ?
Les gens se rendent au stade pour se divertir donc nous essayons de pratiquer un football attractif. J’essaie de trouver l’équilibre entre attaquer et ne pas concéder trop d’opportunités. Mais les joueurs doivent avoir confiance en leurs capacités, prendre le jeu à leur compte et provoquer les erreurs de l’adversaire.

Deux attaquants ou un seul ?
Les deux dernières saisons, nous évoluions en 4-4-2 mais je vais changer cette saison. Le football suédois est très tactique et défensif, donc je vais m’adapter. Mais, de toute manière, j’aime que les joueurs offensifs se portent vers l’avant. Sur le papier, nous ne jouerons qu’avec une seule pointe, mais, dans mon esprit, nous en aurons 3 !

Comme le Barça en somme…
Malheureusement, je n’ai pas l’effectif de Barcelone, mais oui c’est ma philosophie de jeu et j’essaie de m’en inspirer.  

Quel est le meilleur joueur avec lequel vous ayiez joué ?
J’ai joué avec Ronaldinho, Xavi, Messi, Cristiano Ronaldo, Zlatan, Eto’o, Iniesta, Rooney… Messi est unique, sa façon de conduire le ballon est magique, sa vitesse, sa vivacité sont exceptionnelles. Comme sur Playstation, il prend le ballon et fait la différence ! Ses qualités sautent aux yeux lorsqu’il s’entraîne avec vous. Cependant, à mon époque au Barça, Ronaldinho était le meilleur au monde. Mais, dans mon groupe également, j’ai beaucoup de bons joueurs desquels j’ai beaucoup à apprendre.

Messi ou Ronaldo ?
C’est vraiment difficile de les comparer. Messi est le meilleur pour marquer des buts, mais Xavi est aussi l’un des meilleurs au monde sauf qu’il ne joue pas dans le même registre.

Quel est le meilleur souvenir de votre carrière ?
Elle a été longue  donc il est difficile de ressortir un souvenir en particulier mais c’est sûr que gagner la Ligue des Champions en 2006 fut exceptionnel.

Un regret ?
Non,  j’ai vraiment vécu de belles choses..

Mais vous n’avez pourtant pas joué en France !
J’ai pourtant eu des opportunités. Dès l’âge de 22 ans, je suis parti d’Helsingborg pour faire un essai à Monaco sous les ordres d’Arsène Wenger, mais cela n’a pas été concluant. J’étais jeune.

Et plus tard ?
Quelques clubs étaient intéressés  avant que j’aille à Barcelone (été 2004) et avant que je retourne à Helsingborg pour finir ma carrière (2006). J’adore la France, j’ai acheté une maison dans le Sud mais cela n’a jamais pu se faire sportivement.

Vous avez au moins joué avec des joueurs français…
Oui, Ludo Giuly, Didier Agathe, qui était sous-côté mais vraiment très très bon,  Stéphane Mahé, Olivier Tébily.

Quel est le défenseur le plus impressionnant que vous ayez affronté ?
Cannavaro ! Costaud, rapide… Autant contre la Juve que l’équipe d’Italie, j’ai souffert ! Mais, j’étais quand même parvenu à marquer avec la Suède contre eux à l’Euro 2000.

Quel serait, selon vous, le meilleur onze mondial actuel possible ?
Victor Valdes – Daniel Alves, Thiago Silva, Carles Puyol, Eric Abidal – Antonio Valencia, Xavi, Iniesta, C.Ronaldo – Rooney, Messi.

Un mot sur l’Euro 2012 cet été où la France est dans la poule de la Suède, l’Angleterre et l’Ukraine…
La France et l’Angleterre sont favorites de ce groupe. Mais la Suède a une très bonne génération, je les vois se qualifier avec l’un de ces 2.

Que peut espérer la Suède à cet Euro ?
Si tous les joueurs sont en forme, elle peut aller loin. La révélation peut s’appeler John Guidetti (actuellement à Feyenoord, prêté par Manchester City).

Enfin, avez-vous reçu des nouvelles de Stylian Petrov, votre coéquipier à Glasgow, atteint d’une leucémie ?
Je suis vraiment triste, nous avons échangé des SMS toute la journée de vendredi (jour de la médiatisation de sa maladie) . Je lui souhaite vraiment le meilleur. C’est un garçon très fort, il va se battre.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s