Galerie

Muamba raconte son miracle

Fabrice Muamba, le joueur de Bolton rescapé d’un arrêt cardiaque qui aura duré 78 minutes à Londres le 17 mars dernier lors de la rencontre contre Tottenham à White Hart Lane, revient pour la première fois sur ses aventures dans le journal anglais, le Sun.

Deux coeurs valent mieux qu’un seul. Telle pourrait être la devise du joueur congolais de 24 ans à qui les médecins londoniens ont cousu un second coeur artificiel nommé « zapper » au-dessus de l’organe naturel (visible sur la photo ci-dessus). Au cas où son officiel lui fasse défaut une seconde fois…

Après un rétablissement express d’un mois au Chest Hospital de Londres, l’ancien Gunner revient sur ses souvenirs :  » Il y avait 1-1 à ce moment et c’était peu avant la mi-temps. J’ai traversé le terrain pour tenter de réceptionner un centre de Martin Petrov  et quand je me suis replacé, j’ai eu un peu la tête qui tournait. J’ai ressenti comme si je courais à côté de mon corps, enfin c’est difficile à expliquer. Je me suis ensuite à nouveau porté vers l’avant et ça me l’ai fait encore. Puis, ma vision est redevenue normale. Mais je n’ai jamais ressenti la moindre douleur, juste ce sentiment étrange », explique t-il au journaliste du Sun.

« Tout-à-coup, j’ai commencé à voir double et je me suis vu tomber et ma tête heurter deux fois le sol. J’étais mort, je ne me souviens de rien. Pourtant je m’étais bien entraîné toute la semaine précédente, je me sentais en forme pour ce match » poursuit-il. La présence d’Andrew Deaner, cardiologue londonien qui assiste à la rencontre, lui sauvera la vie. « Je lui dois tout, c’est grâce à lui que je peux à nouveau porter mon fils de 3 ans et continuer ma vie ».

Le milieu du foot a donné une vraie belle image aussi avec un soutien planétaire et notamment les visites des Ashley Cole, Robert Pirès Thierry Henry, Gary Cahill et autres Emmanuel Adebayor et Michael Essien à l’hôpital, sans parler bien sûr de ses coéquipiers et membres du club.

Celui que Thierry Henry surnomme « Dikembe » en raison de sa ressemblance avec l’ancien basketteur congolais également Dikembe Mutombo, a laissé sans voix le personnel médical de l’hôpital en récupérant ses aptitudes mentales en moins d’une semaine là où il faut en général des mois. Son père témoigne : « Le samedi soir, son coeur s’arrête de battre et, le mercredi suivant, il bougeait ses jambes et était capable de reconnaître ses proches« . Et dire qu’il va peut-être rejouer au foot…

Publicités

Une réponse à “Muamba raconte son miracle

  1. Pingback: He is still standing! | Mon foot à moi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s