Galerie

Ligue 1 : buteurs, passeurs, portés disparus ?

licha_gomisLa Ligue 1 a un problème. Au moins un. Mis à part Zlatan Ibrahimovic (27 buts), Pierre-Emerick Aubameyang  (19 réalisations) et Jérémie Aliadière (15 buts), nos buteurs sont à la peine. Au milieu, hormis Payet (10 passes),Valbuena (9) et Thauvin, peu font des différences dans les 30 derniers mètres. Plus que les chiffres, c’est surtout la relation avec le ou les passeur(s) qui inquiètent. Complicité, où es-tu?

« Le groupe vit bien », cette phrase qu’ils nous rabâchent à longueur d’interviews, ne se manifeste sur le pré que chez peu d’équipes. Petite revue d’effectifs.

Les bons élèves

A Saint-Etienne où le quatuor Aubameyang-Brandao, Mollo-Hamouma s’entend bien, à Lille où le duo réunionnais Rodelin-Payet fournit Kalou en caviars, même si l’équilibre est précaire (cf affaire Landreau). C’est à peu près tout.

Satisfaisant

A Paris, les individualités cohabitent mais sans grandes envolées lyriques, assurant le strict minimum. Marseille fait le métier avec beaucoup de coeur et de réussite profitant des initiatives surtout personnelles de Gignac et Valbuena, les frères Ayew étant beaucoup plus discrets.

Les déceptions

Beaucoup plus problématiques sont les animations de Lyon et Bordeaux. Lisandro et Gomis ne se trouvent plus, Gourcuff est blacklisté… Heureusement que Grenier surnage ! Du côté aquitain, on essaie mais  Obraniak ne sert quasiment jamais Diabaté et le jeu est beaucoup trop latéral pour déstabiliser une défense mêmes’il y a eu du mieux récemment. L’animation offensive de Francis Gillot dépend beaucoup (trop ?) de l’état de forme de ses latéraux, Trémoulinas et Mariano.

Montpellier est un cas différent qui a payé la méforme de Belhanda, la longue blessure de Cabella et la fin de l’histoire avec René Girard. Enfin, Rennes s’est complètement éteint après la blessure de Romain Alessandrini , Julien Féret est bien seul à l’animation, en attendant l’explosion de Sadio Diallo, et et subit les méformes de Mevlut Erding, Victor Hugo Montaño, voire Jonathan Pitroipa.

Beaucoup de  pain sur la planche en somme pour les « gros » cet été… En espérant qu’ils s’inspirent de la verticalité de Dortmund ou du Bayern, au moins dans les intentions…

Publicités

Une réponse à “Ligue 1 : buteurs, passeurs, portés disparus ?

  1. je garderai toujours l’exemple de notre jpp longtemps meilleur buteur de 1ere division ……c’est vrai aussi qu’avec des passeurs comme waddle,pelé ,stojkovic ,francescoli et j’en passe ,il était servi sur un plateau ,mais c’est déjà loin tout ça!!!!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s