Galerie

On a retrouvé Kerlon !

C’est à Malte et plus précisément à Sliema que l’ancien grand espoir du foot brésilien et dépositaire de la fameuse Foquinha (ce fameux dribble de l’otarie) a posé ses pieds pour tenter de relancer une carrière qui, à 27 ans, a été ralentie, puis très sérieusement remise en question par de graves blessures… Trimballé d’un hôtel à l’autre depuis la mi-août, sa famille étant resté au Brésil pour le moment et dans l’attente de son… premier salaire, ce petit format de moins d’un mètre 70 nous raconte son parcours pas complètement linéaire.

Kerlon, C Mon Foot

C Mon Foot : Bonjour Kerlon, le monde entier vous a découvert lors du championnat du monde d’Amérique du Sud des moins de 17 ans au Vénézuela en 2005 : meilleur joueur et meilleur buteur…
Kerlon : C’est un super souvenir et c’est à ce tournoi que je me suis fait connaître. On avait un super groupe avec Denilson (ex-Arsenal), Renato Augusto (ex-Leverkusen), Marcelo (Real Madrid)… Il y avait Willian (Chelsea) aussi dans cette génération mais il n’avait pas été retenu pour ce tournoi. Aujourd’hui, je suis toujours en contact via Instagram avec Marcelo, mais mon meilleur ami dans le foot reste Fred (ex-Lyon) qui m’a beaucoup aidé lorsque j’ai débute au Cruzeiro.

Et ce geste technique qui restera dans l’histoire du foot, la foquinha qui consiste à se lever la balle et partir en jongles de la tête…
J’en suis fier, c’est un don que j’ai reçu et qui m’a permis d’apporter de la créativité à mon jeu. Mon père le maîtrise aussi. Je ne le fais pas pour amuser la galerie.

Combien de jongles de la tête pouvez-vous faire ?
Je ne sais pas ! Je peux faire un aller-retour d’un but à l’autre sans trop de soucis. Si je jongle à l’arrêt je peux le faire jusqu’à ce que mon cou me dise stop !

Racontez-nous tout ce qu’il se passe autour de vous lorsqu’à 17 ans les grands clubs européens toquent à la porte de Cruzeiro…
Manchester United a été le premier club à se manifester après le championnat du monde sud américain de 2005. Mais Cruzeiro avait augmenté ma clause libératoire et refusé l’offre. J’ai dû patienter pas mal de temps avant de rejoindre l’Inter Milan en 2008.

« Je me suis cassé 2 fois chaque genou »

Est-ce vrai que vous avez déclaré que le Paris Saint-Germain était votre club de rêve ?
(Il ne comprend pas la question) Heu non, je n’ai jamais dit ça ! Enfin si, le PSG actuel m’intéresse beaucoup ! (Rires)

Donc vous arrivez à l’Inter en 2008 mais vous vous blessez très tôt…
En fait j’ai commencé à me blesser à Cruzeiro, à la cheville et ensuite, en Italie, je me suis rompu les ligaments croisés. En tout dans ma carrière, je me suis « cassé » deux fois chaque genou.

A cause de la foquinha ?
Non, non, je n’ai jamais été blessé à cause de ce geste.

Après des prêts successifs au Chievo, à l’Ajax et au Parana Clube (Brésil) vous êtes transféré au Nacional Esporte Clube (Brésil) mais vous rejouez vraiment au Japon, au Fujieda en troisième division où vous inscrivez 9 buts en un vingtaine de matchs…
Cette expérience au Japon m’a fait beaucoup de bien. Elle m’a permis d’effectuer un grand changement dans ma vie personnelle, de faire un peu le vide dans ma tête et de me rapprocher encore plus de Dieu. C’est comme si je commençais une nouvelle carrière.

Vous n’êtes âgé que 27 ans, comment voyez-vous votre futur ?
Tout d’abord je tiens à remercier les dirigeants de Sliema Wanderers pour leur confiance (ndlr: où il s’est engagé pour une saison en première division maltaise). J’espère déjà joueur régulièrement, je ne me fixe pas d’objectifs en termes de but (ndlr: il a inscrit son premier but lors de son premier match, le 19 septembre dernier face à Mosta) mais je sais que ça va venir. Je veux retrouver la forme pour continuer à jouer au foot en Europe.

Voici en vidéo la foquinha, geste particulièrement apprécié des défenseurs adverses…

Une réponse à “On a retrouvé Kerlon !

  1. Pingback: PSG : le mythique Kerlon plaisante sur l'intérêt du club

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s